c'est quoi ?

pourquoi ?

Avec son service de météo du net, grenouille.com publie en temps réel les performances des différentes offres d'accès haut débit. Il agit en toute indépendance et se veut être le plus objectif possible. Ce sont les abonnés eux-même qui réalisent les mesures et tout le monde est invité à devenir testeur. Plus le nombre de testeurs sera important, plus la précision globale du système sera grande, alors n'hésitez-pas ! ;-) Un système de mesure reconnu par tous, utilisateurs et fournisseurs d'accès, est un préalable nécessaire à toute discussion si des problèmes importants surviennent (écroulement des débits, mauvais pings, pannes trop fréquentes,...).

La météo du net intéressera également les personnes qui ne sont pas encore passées au haut débit et qui, face à la multiplication des offres, éprouvent des difficultés à faire leur choix. Câble ou ADSL ? Dégroupé ou non ? Est-ce que ça marche vraiment ? Quels FAIs ? Autant de questions qui pourront trouver un début de réponse sur
grenouille.com.

Enfin, la rubrique "quoi de neuf ?" est le lieu où on retrouvera les dernières nouvelles sur le thème du haut débit. Cette rubrique pourra aussi servir de tribune à la disposition des associations d'utilisateurs ayant des annonces importantes à communiquer.

comment ça marche ?

Le problème de la mesure "absolue" d'un débit, ou de l'encombrement d'une bande passante, n'est pas simple et mérite quelques explications.

N'importe quel internaute, même peu au fait des aspects techniques du réseau, sait d'expérience qu'il peut très bien aller deux fois plus vite sur un site que sur un autre à un instant donné, et que ces débits sont fonction d'un nombre important de paramètres : qualité physique de la connexion de l'abonné, bande passante du fournisseur d'accès, encombrement du backbone, saturation ou panne d'un routeur à un endroit quelconque entre l'abonné et le site qu'il cherche à joindre, etc. sont autant de facteurs qui influent directement sur le débit obtenu.

Or, ces facteurs sont parfaitement impossibles à maitriser, souvent difficiles à isoler, et ne permettent donc pas une mesure fiable et rigoureuse. Mesurer ainsi la connectivité globale d'un internaute ne rime à rien : lorsque c'est "lent" sur un site donné à un instant donné, qui incriminer d'un strict point de vue technique ? Le fournisseur d'accès ? Un ou plusieurs des multiples réseaux traversés pour atteindre le site recherché ? Le site lui-même ?

Nous avons donc choisi une mesure plus simple, plus fiable et surtout plus significative.

Elle consiste à quantifier le débit obtenu entre un abonné et un point donné sur le réseau (ou un réseau voisin) de son fournisseur d'accès. Ce point doit être suffisement proche de l'abonné (pour éviter que la mesure soit faussée en parcourant des chemins qui ne sont plus sous la responsabilité du FAI), mais assez éloignée pour sortir du contexte local. La mesure proprement dite se fait en récupérant un fichier d'une taille significative sur un serveur FTP.
Par cette mesure, on calcule donc non pas le débit "global" qu'obtiendrait l'abonné à un instant donné sur un site quelconque, mais l'encombrement entre abonné et backbone, c'est-à-dire, indirectement, l'état de saturation de la bande passante louée par le fournisseur d'accès.

Or, cette fameuse bande passante est le seul paramètre dont le fournisseur d'accès soit directement responsable, puisqu'eux et eux seuls décident de son augmentation éventuelle. Pas assez de bande passante pour trop d'abonnés, et c'est la saturation, et donc l'écroulement des débits.

Le principe de fonctionnement du système de mesure est simple :

> téléchargement d'un fichier d'une taille d'environ 500 Ko sur un serveur FTP ;
> collecte du résultat et envoi au serveur grenouille.com ;
> calcul des moyennes par le serveur et mise à jour automatique des graphes.

Le processus de téléchargement et d'envoi du résultat au serveur se répête automatiquement et en tâche de fond toutes les 30 minutes (avec un delta aléatoire de façon à éviter que tous les clients téléchargent le même fichier au même moment) via un logiciel client spécialement développé pour grenouille.com, disponible en version finale pour Windows 98/Me/NT/2000, Mac OS et Linux, et ce de façon totalement transparente pour l'utilisateur et sans intervention de celui-ci.

En plus de la mesure du download (réception de données), le logiciel peut mesurer l'upload (émission de données) et le ping (temps de réponse).
Enfin, un système de gestion des pannes permet de différer l'envoi des résultats en cas de coupure du réseau ou de panne grave, et donc de faire apparaitre en clair ces dysfonctionnements imputables aux fournisseurs d'accès sur les graphes lorsqu'ils se produisent.

Le logiciel intègre par ailleurs un mécanisme d'invalidation permettant de garantir la fiabilité des mesures réalisées. Imaginez le scénario suivant : vous lancez un gros téléchargement avec votre client FTP favori alors que dans le même temps le logiciel essaye de réaliser une mesure. Que va-t-il se passer ? Le logiciel n'ayant pas à sa disposition tout le potentiel de votre connexion haut débit, la mesure sera très certainement faussée. Afin d'éviter cela et garantir la fiabilité des mesures, il y a un contrôle de la bande passante totale utilisée sur la machine. Si le logiciel estime que la bande passante disponible pour réaliser la mesure est insuffisante, cette dernière est automatiquement invalidée et reprend 5 minutes après.

comment interpréter les graphes ?
Pour une représentation à la fois précise sur l'instant et pertinente dans la durée, la météo du net utilise deux types de graphes :


les graphes quotidiens

Générés automatiquement pour chaque ville (ainsi, à l'intérieur de chaque ville, que pour chaque testeur enregistré), ils sont similaires à celui-ci :

Sur cet exemple, on constate que le débit moyen relevé est proche du débit nominal théorique (512 Kbits/sec soit 64 Ko/sec) durant les périodes creuses, alors que peu d'abonnés sont connectés, mais qu'il s'écroule brutalement dès 18 h. C'est évidemment le signe d'une bande passante très insuffisante sur ce site par rapport au nombre d'abonnés connectés aux heures de pointe.

Remarques sur les particularités du graphe :

> les "trous" dans la courbe - en dehors d'une éventuelle panne du serveur de collecte - signifient, sur les graphes des FAI et villes, qu'aucune donnée n'a pu être collectée parce qu'aucun logiciel client n'a envoyé de données pour cette période, et sur les graphes des testeurs, que le logiciel client n'était pas actif durant la période relevée ;
> les barres verticales rouges correspondent aux périodes de panne du réseau telles qu'elles sont détectées par le système de gestion des pannes du logiciel client.

Typiquement, sur les réseaux insuffisamment dotés en bande passante, on constatera que celle-ci sature en soirée les jours de la semaine, et plus régulièrement au long de la journée durant le week-end, où le pic de connexion est évidemment plus "étalé".


les récapitulatifs mensuels

Sous les graphes quotidiens se trouvent d'autres graphes, dont voici un exemple :

Ces graphes permettent d'avoir une vue plus globale et dans la continuité de l'évolution des débits durant les derniers mois.

Attention : dans ces graphes, pour avoir une représentation réaliste par rapport à l'usage moyen des abonnés, les valeurs quotidiennes sont calculées uniquement sur la période de 19 h à 21 h. Etablir des moyennes "brutes" sans cette pondération reviendrait en effet à considérer que le débit de 4 h du matin, par exemple, a exactement la même importance que celui de 20 h, ce qui, du point de vue du nombre d'abonnés connectés à ce moment, serait parfaitement ridicule : les moyennes ainsi obtenues seraient artificiellement tirées vers le haut par de longues heures nocturnes de plein débit, à un moment où la majorité des abonnés n'utilisent pas leur connexion ! La pondération, au contraire, permet d'avoir une vue réaliste de l'encombrement du réseau au moment où les abonnés en ont le plus besoin, c'est-à-dire aux heures de pointe.

Copyleft ©2000-2017 grenouille.com

Nous usons et abusons depuis des années des serveurs et de la bande passante de notre sponsor OVH

Tout simplement : Merci !